Food-Factory

Yaourtière : l’indispensable des fans de « fait maison »

On essaye de plus en plus de faire attention à notre manière de nous alimenter. Premièrement parce que l’on sait que les industriels ont tendances à mettre des ingrédients qui n’ont rien à faire dans nos aliments, ensuite parce que l’on a envie de faire attention à notre santé, à notre poids et à notre forme physique en générale. Et enfin on sait bien que notre alimentation produit bien plus de déchet qu’il ne le faudrait.

Le fait maison est un très bon moyen de répondre à ces trois problématiques mais cela prend du temps au quotidien. Il faut donc s’équiper d’ustensile de cuisine simples, pratiques et efficaces. Parmi eux, on trouve la yaourtière qui permet de réaliser soit même ses yaourts mais aussi une grande gamme de desserts. Le marché de la yaourtière se développe de plus en plus pour répondre à la demande. Il est donc très facile de s’y perdre. Chez Food Factory, nous avons donc décidé de concocter un guide d’achat des yaourtières afin de vous transmettre nos conseils, nos critères de choix et notre sélection des meilleures yaourtières !

Qu’est-ce qu’une yaourtière ?

La yaourtière est un ustensile de cuisine qui va permettre de faire chauffer très doucement et progressivement du lait auquel on a ajouté des ferments. Cela va permettre d’accélérer le process de fermentation afin d’obtenir des yaourts en seulement 8 petites heures.

Pour mieux comprendre, il faut avoir en tête que le yaourt c’est du lait fermenté, c’est-à-dire du lait dans lequel des bactéries se sont multipliées. On les appelle les lactobacillus bulgaricus et elles transforment le lactose présent dans le lait en un produit acide. Le streptococcus thermophilus va, quant à lui, faire évoluer la protéine de lait pour obtenir un arôme particulier. Cette mutation se fait uniquement entre 37,5°C et 45°C. Si la température est trop fraiche, rien ne se passe, si la température est trop chaude, le lait est trop acide et tourne.

Le comparatif des meilleures yaourtières

Découvrez notre sélection de yaourtière pour trouver la meilleure yaourtière en fonction de vos besoins. 

Yaourtière Seb, yaourtière multidélice

Dimension : 29.4 x 26 x 20.2 cm
Poids : 2.46 kg
Capacité : 6 pots d’une contenance de 140ml
Prix : 109,99€

Yaourtière Lagrange 439101

Dimension : 19.99 x 19.99 x 19.99 cm
Poids : 2.13 kg
Capacité : 7 pots d’une contenance de 185gr
Prix : 50,17€

Yaourtière Moulinex YG231E32

Poids : 2,34 kg
Capacité : 7 pots de 160ml
Prix : 54,99€

Yaourtière Severin

Dimension : 24 x 24 x 12.6 cm
Poids : 1,6 kg
Capacité : 7 pots de 150ml
Prix : 34,99€

Les critères de sélection de notre comparatif

La Capacité

Pour pouvoir choisir votre yaourtière, vous devez connaitre votre besoin : pour combien de personnes souhaitez-vous faire des yaourts ? Généralement, les yaourtières peuvent permettre d’obtenir de 6 à 12 yaourts à la fois. Pour une famille de 2 à 4 personnes qui ne consomment pas quotidiennement des yaourts, optez pour une yaourtière ayant une capacité de 6 pots. Pour une famille plus nombreuse ou consommant plus de yaourts, choisissez une yaourtière de 12 pots (attention, elles sont moins nombreuses sur le marché). Prenez aussi en compte la taille des pots, on en trouve de 50 à 200ml mais nous vous conseillons les yaourtières avec des pots dont la taille est autour des 150ml.

Les dimensions

Comme pour tout appareil électroménager, il faut avant tout penser « pratique ». Il nous est arrivé trop souvent de laisser un appareil au placard puisqu’il n’est pas pratique à ranger, trop grand, pas dans la cuisine ou a porté de main. On le sait bien, si on ne voit pas l’appareil, on ne s’en sert pas. Veillez à vérifier que vous disposez d’un peu d’espace dans votre cuisine pour la ranger simplement. Avec certaines yaourtières on peut rapidement se retrouver avec un appareil de la taille d’une machine à glaçon (pour les appareils haut) ou d’une grande machine sous vide (pour les appareils les plus plats).

la simplicité d’utilisation

Afin que vous puissiez vous en servir facilement et régulièrement, votre yaourtière se doit d’être intuitive, simple à utiliser. Il existe des appareils avec écran LCD pour une bonne prise en main. Certains disposent aussi d’un arrêt automatique ou encore d’un signal sonore (attention, le temps de cuisson est très long, il faut donc penser à calculer l’heure de fin de cuisson de vos yaourts pour ne pas être réveillé en pleine nuit par le bruit de la sonnerie de fin de votre yaourtière !). Les yaourtières munies de poignées sont très pratiques, celles passant au lave-vaisselle vous permettront un vrai gain de temps et enfin celles dont les pots peuvent se ranger facilement et s’emboitent permettront un vrai gain de place !

Les accessoires et les options

Certaines yaourtières disposent d’options ou de fonctionnalités bien pratiques. On trouve par exemple des yaourtières dont les pots sont équipés d’égouttoirs (comme pour des faisselles), d’autres permettent de faire des yaourts à boire, certaines disposent de pots de tailles différentes ou de pots avec indicateur de date limite de consommation.

Le tarif

Le budget est évidemment un critère important dans le choix d’une yaourtière. Le tarif de celle-ci peut commencer à 20€ et aller jusqu’à 200€.

Les yaourtières pas chères sont à éviter : elles sont généralement fragiles, elles ne permettent que très rarement une cuisson correcte des yaourts et ne disposent d’aucun accessoire ou programmes pratiques. Ne faites confiance que dans les marques les plus connues et les plus réputées (Seb, Moulinex, Severin, Lagrange…). Elles sont plus fiables et il est plus facile de les faire réparer en cas de pépins.

Cependant, pour une utilisation simple et occasionnelle, il n’est pas nécessaire de choisir un appareil dont le tarif est supérieur à 200€. Afin que votre investissement vaille vraiment le coût, nous vous conseillons de vous intéresser aux machines dont le budget est inférieur à 150€. Quand vous réfléchissez au budget de votre appareil, gardez en tête que votre yaourt vous coutera l’amortissement de la machine certes, mais aussi le lait, les ferments, l’électricité pour la cuisson. Il est important que votre machine ne vous coute pas trop cher pour que cela soit rentable assez rapidement et pour que vous puissiez faire des économies en faisant vos yaourts vous-même.

Yaourtière : Mode d’emploi

Comment bien entretenir sa yaourtière ?

C’est bon, vous avez surement trouvé la yaourtière de vos rêves maintenant ! Concernant son utilisation, il faut garder en tête quelques principes de base pour que tout se passe au mieux.

La yaourtière est par définition un nid à bactérie : c’est logique puisque le but de cet appareil est de faire proliférer des bactéries dans du lait pour en faire un yaourt. Il est donc plus qu’essentiel que votre machine soit nettoyée précautionneusement entre chaque utilisation.

Vos yaourts seront sains, se feront simplement et se conserveront longtemps.

Il faut donc nettoyer l’appareil intégralement et dans le détail à chaque utilisation (cela comprend aussi tous ses accessoires comme son couvercle, ses pots, la louche utilisés, les égouttoirs, le support…). Commencez par vérifier que votre appareil est compatible avec le lave-vaisselle. Si cela est le cas, c’est un vrai gain de temps. Prenez donc le temps de séparer toutes les parties de votre yaourtière après l’avoir débranchée. A la fin du cycle de lavage de votre lave-vaisselle, vérifiez que tout est bien sec et remonter votre yaourtière. Si vous devez laver votre machine à la main, faites-le avec de l’eau chaude, une éponge, un chiffon doux et des produits le plus naturels possibles (nous aimons utiliser le vinaigre blanc, le bicarbonate et le citron). A la fin du nettoyage, rincez abondamment toutes les parties de la yaourtière et séchez-les correctement. Rangez votre appareil à l’abris de la poussière.

Les recettes avec Yaourtières

Afin de réaliser correctement des yaourts, vous devez impérativement suivre trois étapes de fabrication :

  • Le choix des ingrédients de base : pour faire de bon yaourt facilement, il vous faudra du lait entier de préférence et des ferments (on les trouve dans les yaourts natures du commerce mais aussi en sachet dans les pharmacies). Pour comprendre ce que sont exactement les ferments, cliquez ici. Si vous aimez les yaourts très onctueux, vous pouvez tout à fait ajouter de la poudre de lait.
  • L’ensemencement grâce aux bactéries : Comme expliqué précédemment, il faut ajouter des bactéries dans le lait pour que cela devienne un yaourt. Généralement on conseille d’utiliser un yaourt déjà préparé pour faire ses yaourts maison. Afin d’obtenir une fermentation de grande qualité, nous vous conseillons d’utiliser, lors de votre première préparation des ferments en sachet de très bonne qualité. Ainsi, vous pourrez utiliser votre propre yaourt pour ensemencer vos prochaines préparations.
  • La mise en température : Les bactéries ne se développent qu’entre 37,5 et 45°C. La yaourtière électrique va permettre à la température une montée puis une stabilisation parfaite. Il vous suffira donc de mélanger vos deux ingrédients dans les pots à yaourt et d’attendre le temps indiqué sur la notice de votre appareil. Lorsque la cuisson sera terminée, placez les yaourts au frais pour stopper la cuisson. Attendez quelques heures puis dégustez !
  • Parfumez vos yaourts : lorsque vous maitriserez parfaitement vos yaourts natures, vous aurez surement envie de passer à autre chose. Il est possible de faire énormément de variation, cependant, il faut respecter 2 règles fondamentales : n’utilisez pas de fruits crus et attendez que vos préparations aient la même température (le yaourt et le coulis par exemple). Si vous souhaitez mettre des fruits dans votre yaourt, nous vous conseillons de les faire séchez vous-même grâce à un deshydrateur de fruit par exemple. Il est aussi possible d’y mettre du cacao ou de la vanille !
  • Conservez vos yaourts : généralement les yaourts se conservent entre 10 et 15 jours au frais. Ils sont meilleurs après 48h passés au frais.